Les 10 KPIS à suivre impérativement sur votre site internet pour augmenter la croissance de votre site

Les 10 KPIS à suivre impérativement sur votre site internet pour augmenter la croissance de votre site

Autrefois, pour stimuler les ventes, on diffusait des publicités télévisées avec des jingles accrocheurs ou des textes publicitaires astucieux dans les journaux.

Ces méthodes de marketing fonctionnent encore aujourd’hui, mais les acheteurs modernes sont plus enclins à acheter en ligne. En fait, les acheteurs effectuent environ 12 recherches en ligne avant de faire un achat. Cela signifie que votre site doit agir comme une vitrine attrayante qui engage rapidement les visiteurs avec des messages pertinents et personnalisés.

Mais comment savoir si votre site est optimisé pour attirer l’attention des acheteurs ? C’est là que les indicateurs clés de performance (KPI) du site Web entrent en jeu.

Comment sélectionner les bons KPI d’un site web 

Un indicateur clé de performance d’un site Web est une mesure qui relie vos efforts de marketing en ligne aux objectifs commerciaux. Un coup d’œil à ces mesures devrait vous indiquer l’impact commercial créé par vos efforts de marketing.

Outre l’impact et les résultats, les KPI du site Web aident également à

  • Mesurer la progression et le succès des stratégies de marketing
  • Comprendre les lacunes et adapter votre stratégie en conséquence
  • Identifier les tendances et analyser les modèles dans le temps
  • Si les diverses plateformes d’analyse Web vous fournissent une mine d’informations, vous devez être en mesure de différencier et de choisir celles qui ont un impact réel sur votre activité.

Les indicateurs clés de performance de votre site Web devraient être les suivants :

  • Quantifiable : Un indicateur clé de performance montre le résultat exact de votre travail, chiffres à l’appui. Il peut s’agir du nombre de téléchargements, de clics ou de visiteurs du site Web. Les ICP quantifiables sont simples et ne laissent aucune place aux suppositions.
  • Actionnables : Les ICP que vous suivez doivent offrir des informations exploitables et vous permettre, à vous et à votre équipe, de prendre des décisions éclairées. Si vous cherchez à améliorer l’engagement de votre site Web, identifiez des mesures solides qui indiquent l’interaction du public avec votre site Web. Il peut s’agir de n’importe quoi, des conversations en ligne aux clics sur vos CTA. Si vous n’êtes pas satisfait des chiffres, revoyez votre message pour qu’il résonne auprès de vos visiteurs ou rendez les CTA plus cliquables.
  • Aligné sur vos objectifs commerciaux : Il existe des tonnes de mesures qui entrent dans les détails des interactions avec le public. Mais seuls quelques-uns peuvent être directement liés aux résultats de votre entreprise. Ce sont les indicateurs clés de performance de votre site Web qui ont le plus d’impact. Par exemple, il est courant de suivre le trafic sur votre site Web, mais il est encore plus essentiel de surveiller la part de ce trafic qui se transforme en prospects.

Principaux indicateurs clés de performance du site Web à suivre

Bien qu’il puisse être difficile d’identifier tous les indicateurs clés de performance de votre site Web en une seule fois, lisez ce qui suit pour connaître les principaux indicateurs clés de performance du site Web qui sont pertinents pour toute entreprise. 

Tableau de bord suivi KPI

1. Acquisition

L’acquisition comprend un ensemble de mesures qui donnent des informations sur le trafic que vous avez reçu sur votre site Web. Elle vous aide à répondre à des questions telles que

  • D’où viennent les visiteurs de mon site Web ?
  • Quels sont les canaux qui apportent le plus de trafic ?
  • Quel est leur niveau d’engagement sur le site web ?
  • Combien d’entre eux se transforment en clients ?

2. Sources de trafic

La source de trafic fait partie des mesures d’acquisition. Elle mesure les sources qui conduisent le trafic vers votre site web, telles que :

  • Directes : Les visiteurs qui ont tapé votre URL et sont arrivés directement sur votre page.
  • Recherche organique : Trafic provenant des moteurs de recherche grâce à vos efforts de référencement.
  • Courriel : Visiteurs issus de vos campagnes d’e-mailing ou d’autres efforts de marketing par e-mail.
  • Social : Trafic provenant de plateformes de médias sociaux telles que LinkedIn, Twitter, etc.
  • Référencement : Trafic provenant d’autres sites Web avec lesquels vous avez établi un partenariat, tels que les articles de presse, le blogage invité, les sites d’évaluation, etc.

En gardant un œil sur cet indicateur clé de performance du site Web, vous êtes en mesure d’insister sur le canal qui fonctionne bien pour vous et de contextualiser votre message pour ces visiteurs. En outre, vous pouvez identifier les lacunes et les opportunités dans le trafic des canaux et vous concentrer sur le développement de votre base d’audience à partir de ces canaux.

3. Sessions

Une session représente un ensemble d’activités qu’un visiteur effectue sur votre site Web pendant une certaine période. Supposons qu’un visiteur arrive sur votre blog, clique sur quelques articles connexes et télécharge même votre livre électronique. L’ensemble de cette interaction avec l’utilisateur est considéré comme une session.

Une session commence dès qu’un utilisateur visite votre site Web et se termine après 30 minutes d’inactivité. Si le même visiteur revient quelques heures ou jours plus tard, il s’agit d’une session distincte. En d’autres termes, un seul visiteur peut contribuer à plusieurs sessions.

Le suivi des sessions du site Web vous aide à évaluer si votre stratégie de marketing est suffisamment attrayante pour que les prospects reviennent. Vous recevez peut-être quatre sessions d’un utilisateur en moyenne par jour. Cela signifie que vous faites du bon travail en maintenant l’intérêt des visiteurs. Ces utilisateurs pourraient éventuellement être transformés en clients.

À l’inverse, si vous recevez autant de sessions que de visiteurs, cela signifie que vos prospects ne reviennent pas sur votre site Web.

Vous pouvez améliorer le nombre de sessions sur votre site en

  • Créant du contenu qui serait utile à vos prospects
  • En suivant une cadence régulière de contenu et de médias sociaux. Une bonne cadence suivie par de nombreuses entreprises du secteur est la règle du 4-1-1. Elle consiste à publier quatre (4) messages éducatifs pour chaque promotion douce et chaque promotion dure.
  • Utiliser des cartes de défilement pour savoir où vos prospects s’arrêtent et optimiser votre site Web dans ces zones.

4. Pages par session

Les pages par session sont le nombre moyen de pages visitées par un utilisateur au cours d’une session. Par exemple, si un prospect arrive sur votre blog par le biais d’une recherche organique et clique ensuite sur un article connexe que vous avez placé sur votre blog, le nombre de pages par session pour ce visiteur est de deux.

Cette mesure vous permet de suivre l’engagement global du site Web. Il indique si vos prospects trouvent votre contenu utile et s’ils souhaitent en savoir plus sur vous.

Vous pouvez améliorer vos pages par session en :

  • L’inter liaison intuitive : mettez en place un texte d’ancrage intuitif et orienté vers l’action vers des pages connexes. Disons que vous écrivez sur les cadences de vente. Au lieu d’établir un lien hypertexte avec le mot « cadence de vente », vous pourriez lier le verbe d’action de la phrase. Dans cet exemple, cela pourrait être quelque chose comme « L’une des façons de stimuler les ventes est d’utiliser les cadences de vente pour convertir plus de prospects. »
  • Être en phase avec le parcours de l’utilisateur : Cartographiez le parcours de vos utilisateurs et guidez-les vers la meilleure page suivante. Par exemple, si un lecteur se trouve sur un blog TOFU intitulé « Qu’est-ce que les cadences de vente et comment les utiliser pour entretenir les prospects », utilisez des CTA qui se démarquent et le conduisent vers un article de blog MOFU intitulé « Comment créer des cadences de vente qui convertissent en utilisant un CRM ».
  • Inclure des CTA bien placés : En plaçant les CTA aux bons endroits, vous pouvez obtenir plus de clics et améliorer le nombre de pages vues. En utilisant des cartes thermiques, vous pouvez avoir une idée de ce sur quoi vos visiteurs cliquent et des endroits optimaux pour positionner vos CTA.
A LIRE :   SEO : Les étapes essentielles pour élaborer une stratégie de mots-clés efficace

5. Taux de rebond

Le taux de rebond mesure le pourcentage de visiteurs qui quittent votre site Web immédiatement après y être entrés ou sans avoir interagi davantage. Si un prospect visite votre page de renvoi et part sans télécharger l’eBook, cela contribue au taux de rebond. En revanche, si le prospect télécharge le livre électronique sur votre page de renvoi ou s’il navigue vers une autre page du même site Web, le taux de rebond diminue.

Le taux de rebond est un indicateur clé de performance essentiel pour les sites Web (KPI), car il indique qu’un visiteur a décidé de passer à la page suivante sans interagir avec votre site Web. Il s’agit d’un précieux lead perdu. En empêchant un visiteur de rebondir, vous augmentez les chances de conversion.

Le suivi du taux de rebond est également important pour deux autres raisons :

  • Un taux de rebond élevé indique un problème fondamental au niveau de l’expérience utilisateur, comme la mise en page, le temps de chargement, la rédaction, etc.
  • Une étude de SEMrush indique une corrélation entre le taux de rebond et le classement dans les SERP.

Un taux de rebond élevé peut également indiquer que les visiteurs du site n’ont pas trouvé votre contenu utile et ont rebondi vers un autre site Web, ou qu’ils ont trouvé les réponses qu’ils cherchaient (dans le cas d’un contenu TOFU) mais ne sont pas prêts à s’engager davantage avec vous. Dans ce cas, il est essentiel de combiner le taux de rebond avec une autre mesure : le temps sur la page. Le temps passé sur la page vous indique combien de temps un visiteur passe sur une page spécifique de votre site Web.

  • Taux de rebond élevé + temps passé sur la page faible : Les visiteurs n’obtiennent pas les réponses qu’ils recherchent. Vous devez revoir votre copie et créer un contenu qui résonne avec vos prospects.
  • Taux de rebond élevé + temps passé sur la page élevée : Votre contenu est attrayant et vos prospects prennent le temps de le lire. Mais ils ne savent pas où naviguer ensuite.

Pour améliorer votre taux de rebond :

  • Rendez votre contenu attrayant et facile à lire.
  • Incluez des vidéos en rapport avec le contenu de la page.
  • Concevez des images ou des infographies qui sont faciles à comprendre et améliorent la lisibilité.
  • Optimisez votre site Web pour les lecteurs mobiles
  • Optimisez le temps de chargement des pages
  • Créez des fils d’Ariane pour permettre aux utilisateurs de naviguer plus facilement sur le site Web.
KPI site internet

6. Durée moyenne de la session

La durée moyenne d’une session indique le temps qu’un visiteur passe sur votre site Web au cours d’une session. Les visiteurs du site Web ayant une durée moyenne de session élevée sont probablement les prospects idéaux pour votre entreprise. Ils résonnent le plus avec votre contenu et souhaitent en savoir plus.

Pour améliorer votre durée moyenne de session :

  • Publiez un contenu utile pour votre public
  • Rendez votre contenu facile à lire grâce à un espacement adéquat.
  • Découpez le contenu avec des sous-titres appropriés et des images visuelles ou des infographies.
  • Créez des liens avec d’autres pages de votre site Web
  • Placez des CTA stratégiques
  • Incluez des vidéos connexes lorsque cela est possible

7. Vitesse de la page/temps de chargement

La vitesse de la page/le temps de chargement est le temps qu’il faut à votre page pour se charger dans la session de l’utilisateur. La vitesse de la page et le temps de chargement sont cruciaux pour trois raisons principales :

  • Plus votre page se charge lentement, plus vous perdez de prospects. Une étude de SEMrush montre que si votre page met plus de 10 secondes à se charger, vous risquez de perdre tous vos visiteurs.
  • C’est l’un des facteurs qui contribuent au classement dans les SERP. Cela vient directement de Google, puisqu’une vidéo sur les performances des sites Google destinée aux webmasters recommande un temps de chargement inférieur à une demi-seconde.
  • Il est directement proportionnel au taux de rebond, car les utilisateurs sont beaucoup plus susceptibles de rebondir sur un site Web lent.
  • En utilisant les performances d’un site dans les outils pour webmasters, vous serez en mesure de voir le temps de chargement moyen de votre site et de comparer sa vitesse à celle d’autres sites web. Si votre site est plus rapide que la plupart des autres, vous n’avez qu’à vous concentrer sur la création d’un contenu de qualité. Mais s’il est plus lent, vous devez faire de la vitesse une priorité.

Pour améliorer la vitesse et le temps de chargement des pages, réduisez et optimisez la taille des images sur vos pages Web, évitez la diffusion automatique de vidéos et mettez en œuvre la mise en cache du navigateur.

8. Temps d’attente

Le temps d’attente est une mesure du temps qu’il faut à un utilisateur pour revenir aux résultats de la SERP après avoir cliqué sur votre page. En substance, il détermine le temps passé sur votre page avant de revenir aux résultats de la SERP.

Lorsqu’un utilisateur entre sur votre page, il effectue un balayage rapide pour voir s’il trouve votre contenu intéressant. S’il trouve ce qu’il cherche, il passe du temps à lire davantage. Dans le cas contraire, il retourne instantanément à la SERP pour trouver une autre page.

Les moteurs de recherche utilisent cet élément comme l’un des facteurs permettant de déterminer votre autorité en la matière et de classer votre page : « Une minute ou deux, c’est bien, car cela peut facilement indiquer que le visiteur a consommé votre contenu. Moins de deux secondes peut être considéré comme un mauvais résultat. Et même si ce n’est pas le seul facteur que nous examinons pour déterminer la qualité, c’est un signal que nous surveillons. »

Vous pouvez améliorer le temps de séjour en :

  • Créant un contenu de qualité et un copywriting qui résonne avec votre public.
  • Améliorez la lisibilité de votre contenu
  • en cherchant à éduquer plutôt qu’à vendre
  • utilisant des éléments visuels attrayants, tels que des infographies
  • Améliorant le temps de chargement des pages

9. Nombre de prospects

Les prospects sont des personnes ou des entreprises qui s’intéressent à votre activité. En les nourrissant et en exploitant leur curiosité au bon moment, vous pouvez les convertir en clients potentiels ou même en clients réguliers. En fonction de leur qualification en tant que client idéal, il existe deux types de leads, les MQL et les SQL.

  • Les prospects qualifiés pour le marketing (MQL) : Les MQL sont des individus qui sont entrés dans votre entonnoir par le biais de diverses activités et campagnes de marketing. Ces prospects sont nourris par les équipes marketing avec du contenu lié à votre activité, comme des ebooks, des listes de contrôle ou des livres blancs. Lorsqu’un prospect présente un comportement propice à la vente, comme la visite de la page de tarification ou la consultation de vos études de cas, il est qualifié et transmis à l’équipe de vente.
  • Les prospects qualifiés pour la vente (SQL) : Les prospects qualifiés pour la vente sont des acheteurs potentiels dont votre équipe de vente a vérifié qu’ils sont prêts à acheter. L’une des méthodes les plus populaires pour qualifier un prospect est le cadre BANT. Il s’agit de poser aux prospects des questions qui vous aideront à comprendre s’ils ont le budget, l’autorité, le besoin et le délai pour acheter chez vous.
A LIRE :   Comment ValueYourNetwork révolutionne l'influence marketing ?

Les prospects sont littéralement vos futurs clients potentiels. Si vous n’alimentez pas votre entonnoir de vente avec des prospects de qualité, votre entreprise ne sera pas en mesure de développer ses ventes et manquera donc d’une base de clients, ce qui signifie qu’il est essentiel d’élaborer une stratégie et de développer votre entonnoir de prospects.

Il existe plusieurs stratégies de génération de prospects qu’une entreprise peut utiliser. Voici quelques méthodes rapides pour commencer :

  • Les aimants à prospects : Créez et promouvez un contenu qui attise la curiosité de vos prospects. Cela vous aidera à obtenir les coordonnées des prospects intéressés.
  • Marketing par e-mail : Envoyez des séquences d’e-mails personnalisés aux prospects que vous avez collectés grâce aux aimants et à d’autres activités de campagne. Cela permet de les inciter à acheter chez vous.
  • Recommandations de clients : La meilleure source de nouveaux prospects est la recommandation d’un client satisfait. Elle fournit la preuve sociale que votre produit/solution est utile, et les clients recommandés seront plus chaleureux envers vous.
  • Marketing par moteur de recherche (SEM) : Une stratégie de marketing numérique qui consiste à payer pour que vos pages soient classées en haut des SERP. Lorsque vous enchérissez sur un mot clé ayant un volume de recherche élevé, vous obtenez un trafic instantané, car les gens ont tendance à cliquer sur les premières pages Web de la SERP. C’est une bonne idée de promouvoir des pages de renvoi ciblant des prospects prêts à acheter pour obtenir davantage de pistes de qualité.

10. Taux de conversion

Lorsque vous consacrez beaucoup de temps et d’efforts pour attirer des prospects sur votre site web, vous devez mesurer si cela porte ses fruits.

Il existe deux niveaux de taux de conversion :

  • Le rapport entre le trafic et les prospects : La mesure de la proportion du trafic de votre site Web qui se transforme en prospects vous aidera à comprendre si vous créez le bon type de contenu pour vos prospects, si vous ciblez votre public sur les bonnes plateformes et si vous optimisez le site Web en utilisant les bonnes mesures.
  • Rapport MQL-to-SQL : Le taux de conversion MQL-to-SQL mesure le pourcentage de MQLs qui sont convertis en SQLs. Ce chiffre permet de déterminer si vos équipes marketing génèrent le bon contenu et les bonnes ressources, et si elles observent et qualifient la bonne audience.

Pour améliorer votre taux de conversion, vous pouvez effectuer diverses modifications sur vos pages et évaluer leur impact grâce aux tests A/B. Ces tests vous permettent de comparer deux versions de votre site web pour déterminer celle qui génère de meilleurs résultats en matière de conversion. Voici quelques idées de changements à considérer :

  • Optimisation du contenu : Rendez votre contenu plus pertinent, engageant et ciblé pour votre audience.
  • CTA percutants : Modifiez le texte, la couleur, la taille ou l’emplacement de vos appels à l’action pour les rendre plus efficaces.
  • Images impactantes : Testez différentes images et leur placement pour optimiser l’expérience utilisateur.
  • Disposition intuitive : Réorganisez la mise en page pour faciliter la navigation et encourager la conversion.
  • Simplification des formulaires : Réduisez le nombre de champs requis dans les formulaires pour augmenter leur soumission.

Conclusion

Les indicateurs clés de performance d’un site Web (KPI) vous aident à comprendre comment vos visiteurs s’engagent sur votre site. Si vous comprenez le pourquoi de chaque indicateur clé de performance de site Web, vous pourrez en tirer des conclusions et créer des stratégies pour mieux optimiser votre site Web. Le fait de suivre et d’agir régulièrement sur ces indicateurs vous aidera à créer une vitrine attrayante pour votre entreprise, avec des pistes de clients potentiels qui auront un impact positif sur vos revenus.

Pour la performance de votre site, choisissez Pagespeed insights ou Lighthouse ?

Dans l’univers digital, le choix des outils parfois peut sembler nebuleux, surtout quand on lance un test via PageSpeed Insights ou Google Lighthouse. La question de l’optimisation des performances de votre site web peut générer des interrogations. S’interroger par exemple sur le choix entre Pagespeed insights et Lighthouse. Ces propositions appartiennent à Google et présentent des fonctionnalités distinctes d’améliorations de la vitesse de navigation.

Lighthouse s’impose comme un outil holistique d’audit de sites web, proposant une riche analyse de pages entière dans une multitude de contextes possibles. Comparativement, Pagespeed Insights concentre ses efforts sur la vitesse de chargement des pages et la performance générale du site. Ce dernier utilise d’ailleurs le score de performance offert par Lighthouse comme une de ses métriques principales. Le choix pourrait donc sembler déroutant.

Si Lighthouse place en perspective une analyse plus exhaustive, sa mise en œuvre peut s’avérer ardue pour les unsophisticated. Pagespeed Insights, quant à lui, offre une approche simplifiée et accessible à tous, y compris aux novices. Son interface conviviale et l’illustration claire des données en font un outil particulièrement plébiscité.

La croissance est-elle impactée par les KPIs ?

Se pencher sur la question de la croissance des entreprises peut paraître abscons sans tenir compte des KPIs, les indicateurs de performance clés. Ces outils de mesure, essentiels dans l’ère du numérique, sont véritablement prépondérants pour évaluer la performance des différentes stratégies mises en place. Ils permettent de quantifier les progrès et de mettre en lumière les succès comme les échecs.

Les KPIs sont intrinsèquement liés à la croissance d’une entreprise. Les décisions stratégiques s’appuient souvent sur ces derniers pour évaluer la pertinence des actions et orienter les orientations futures. De manière metaphorique, considérons les KPIs comme le baromètre de croissance. Ils offrent une mesure quantitative et qualitative de la performance nécessaire à toute prise de décision éclairée.

Autant le performance marketing, que la satisfaction client, l’efficacité des ventes ou les procédures d’exploitation : tout domaine d’une entreprise susceptible d’impacter la croissance peut et doit être mesuré par des KPI appropriés. Ignorez-les et vous naviguerez à vue. Les adopter, c’est s’assurer de suivre le chemin le plus prometteur pour une croissance pérenne.

De même, la satisfaction client est évaluée à l’aide de KPIs tels que le taux de satisfaction, le Net Promoter Score (NPS), ou le taux de rétention client. Une satisfaction client élevée est souvent synonyme de fidélité et de recommandations, ce qui contribue à la croissance en attirant de nouveaux clients.

Les ventes, un moteur essentiel de la croissance, sont également surveillées grâce à des KPIs comme le chiffre d’affaires, le taux de conversion des prospects en clients, ou la valeur moyenne des commandes. Ces indicateurs permettent d’identifier les tendances de vente et d’ajuster les stratégies de vente pour maximiser les revenus.

Post Comment