Ce qu’il faut savoir sur les données collectées par votre routeur Wi-Fi

Ce qu’il faut savoir sur les données collectées par votre routeur Wi-Fi

Si vous vous préoccupez de votre sécurité en ligne et de la confidentialité de votre famille sur le Web, la collecte des données par votre routeur Wi-Fi est une information essentielle à connaître. Il s’agit d’une zone grise entretenue par les FAI et les fabricants de routeurs. Vous trouverez ci-dessous toutes les informations nécessaires et les réponses aux questions que vous pouvez (et devriez) vous poser à ce sujet.

Mon routeur collecte-t-il des données et lesquelles ?

Oui, le routeur Wi-Fi de votre maison ou de votre bureau collecte quotidiennement des données, quelle que soit sa marque. Ainsi, de grandes marques de routeurs collectent et stockent les données des utilisateurs pour des motifs techniques (exemple : le matériel que vous utilisez, votre localisation, votre débit Internet, etc.) mais également à des fins statistiques et de marketing. Le problème réside dans le fait que les sociétés de routeurs peuvent partager ces données avec des tiers. Votre fournisseur d’accès à Internet est l’une des entités qui ont accès aux données de votre routeur. Et, dans certains pays, ces entreprises peuvent partager ou vendre des informations sur leurs utilisateurs. En outre, les options de désactivation de ces pratiques peuvent être limitées. De plus, les conditions générales de vente des FAI et leurs politiques de confidentialité sont parfois obscures et assez longues pour que personne ne prenne la peine de les lire.

Presque toute votre activité sur Internet passe par votre routeur, il est donc difficile d’imaginer que ce dernier ne suit pas les sites Web que vous visitez pendant que vous naviguez. Tous les grands fabricants de routeurs révèlent qu’ils collectent une certaine quantité de données utilisateur à des fins marketing. Cependant, quasiment aucune des politiques de confidentialité ne répond explicitement à la question de savoir si un utilisateur devait ou non s’attendre à ce que son historique Web puisse être consigné ou enregistré. Face à ces risques qui compromettent confidentialité et vie privée, chacun se doit d’envisager des actions de prévention et de protection adaptées. A minima, une couche de protection comme celle offerte par un VPN est une bonne solution. Le chiffrement des données et la dissimulation de l’adresse IP que permet un VPN sont des parades qui assurent de préserver votre confidentialité en ligne. En utilisant un code promo NordVPN, vous pouvez vous équiper d’un service VPN de qualité à moindre coût, afin d’empêcher la collecte de données et d’assurer votre sécurité sur Internet.

A LIRE :   Comment imprimer en 3D sans imprimante ?

Où vont ces données ?

Même si votre routeur ne suit pas les sites Web spécifiques que vous visitez, il collecte toujours des données lorsque vous l’utilisez. Il s’agit en grande partie de données techniques sur votre réseau et les appareils qui l’utilisent. Le fabricant a besoin de ces données pour assurer le bon fonctionnement du routeur et détecter les menaces potentielles ou les éventuels problèmes techniques. Dans la plupart des cas, votre routeur collectera également des données personnelles, telles que vos données de géolocalisation et d’autres identifiants.

L’utilisation de vos données à des fins marketing signifie souvent que vos données sont partagées avec des tiers. Le danger est qu’une entreprise puisse les partager avec un tiers hors de son contrôle, qui serait alors libre d’utiliser et de partager vos données comme bon lui semble. On comprend donc aisément que la destination finale de ces données est peu contrôlable et encore moins identifiable. C’est le risque majeur de cette collecte, car elle peut aboutir à des données mises entre les mains de personnes dont les intérêts et les intentions sont parfois discutables.

Les données collectées sont-elles vendues ?

La plupart des entreprises concernées indiquent dans leurs politiques de confidentialité qu’elles ne vendent pas de données personnelles, mais certaines peuvent reconnaître qu’elles partagent des informations, y compris des identifiants ainsi que des informations sur vos activités sur le réseau, à des fins de marketing. Ce partage d’informations n’est pas nécessairement une vente, mais rien ne garantit que votre FAI ne soit pas rétribué.

De plus, certains opérateurs assurent ne pas vendre de données personnelles des utilisateurs ou les employer à des fins de profilage commercial, mais leur politique de confidentialité prévoit occasionnellement des exceptions. Ainsi, certains stipulent : « Nous ne vendrons pas vos informations personnelles à moins que vous ne nous en donniez la permission ». Cette nuance introduit la notion de consentement éclairé, qui peut être obtenu parfois de manière équivoque ou peu claire pour l’utilisateur. D’où le grand intérêt de se protéger efficacement.

Post Comment