Gaming : du jeu vidéo à l’e-sport, quelle place pour les femmes ? 

Gaming : du jeu vidéo à l’e-sport, quelle place pour les femmes ? 

Des jeux vidéo, jeux de casino en ligne, jeux mobiles et de stratégie, en passant par l’e-sport, l’univers du jeu séduit beaucoup de profils, de tout âge et de toute origine. Toutefois, on observe encore des résultats très disparates s’agissant de la place des femmes dans le jeu et, en particulier dans l’e-sport. Explications pour en savoir plus sur le gaming, les tendances et les initiatives d’inclusion pour les femmes.

Gaming : 37 millions de joueurs en France

D’après l’étude du SELL, le Syndicat des éditeurs de logiciels et de loisirs, menée avec Médiamétrie, le profil type du gamer français a été examiné de près auprès d’un échantillon de 4000 personnes âgées de 10 ans minimum.

De cette étude, il ressort quelques chiffres clés et tendances :

  • 70 % des répondants jouent au moins de manière occasionnelle,
  • la répartition hommes/femmes est relativement équitable : 51 % pour les hommes et 49 % pour les femmes 
  • un âge moyen de 39 ans.

Au total, ils sont plus de 37 millions de personnes à jouer en France, soit 88 % de personnes adultes et 12 % d’enfants, dont 53 % de joueurs réguliers.

Si l’on s’attarde sur les femmes, on compte plus de 18 millions de joueuses d’un âge moyen de 39 ans.

Les jeux casual et les jeux mobiles parmi les préférences

Il existe différents types de jeux vidéo, dont les plus souvent utilisés, à savoir les jeux mobiles, les consoles de jeu (portables ou non), les jeux PC. Et parmi ces différentes catégories, on retrouve essentiellement les jeux de stratégie, d’action ou de sport, les jeux multi-joueurs et les jeux de rôle.

A LIRE :   Quelle est la carte graphique de la PS5 ?

Une place plutôt contrastée pour les femmes dans l’e-sport

Si, globalement, les chiffres traduisent une certaine égalité entre les hommes et les femmes côté gaming, la place des femmes dans l’e-sport est plutôt contrastée. Certes, les femmes jouent de manière équivalente d’après l’étude réalisée, mais elles sont davantage axées sur les jeux mobiles par exemple. L’e-sport et le jeu vidéo sont essentiellement masculins, même si l’arrivée progressive des femmes dans cet univers commence à bouleverser les codes.

Rappelons que le marché de l’e-sport représente une manne financière non négligeable, soit plus de 50 millions d’euros en France. De plus, un nouveau statut a été créé pour les gamers professionnels, dans le cadre de la Loi pour une République numérique, ce qui ouvre une large voie pour la compétition, mais qui implique aussi une inclusion nécessaire des femmes trop peu représentées encore.

Ces femmes qui se distinguent dans l’e-sport

Malgré leur faible nombre encore, certaines femmes ont réussi à se distinguer, en particulier, Kayane, une finaliste française de l’EVO (Evolution Championship Series). Mais dans l’e-sport, il n’y a pas que les joueuses, il y a aussi d’autres rôles majeurs tenus par des femmes, comme le rôle de commentatrices, Laure Valée par exemple ou Jess Goat. Il y a, en revanche, trop peu encore de femmes dans les studios de création de jeux, tandis qu’elles sont plus nombreuses dans les fonctions de communication et de marketing.

Des démarches pour une meilleure inclusion des femmes

Plusieurs initiatives ont été lancées pour inciter la pratique de jeux vidéo par des femmes.

A LIRE :   Le guide d'achat d'un sabre laser Star Wars :

Tout d’abord, l’éditeur de jeux, Riot Games, s’est inscrit dans une démarche de création d’une ligue de femmes pour le jeu League of Legends. Tout comme Ubisoft qui a créé la ligue Rainbow Six Siege.

De plus, différents rosters féminins (équipes) ont été créées : G2 esports, Astralis…

Différentes associations ont aussi organisé des tournois dédiés aux femmes.

Toutes ces actions contribuent à faire changer la situation, renforcées par une démarche plus globale pour l’e-sport féminin, afin d’éviter toute hostilité misogyne ou sexiste comme on peut l’observer dans les tournois mixtes. Cette action a vocation à régler ce problème et à inciter les femmes à jouer à des jeux vidéo. De plus en plus populaires, les tournois d’e-sport féminin offrent de belles occasions aux femmes de s’adonner à leur plaisir avec des jeux reconnus comme Counter Strike, League of Legends, Overwatch ou Hearthstone. À mi-chemin, certains tournois mixtes prévoient des compétitions dédiées aux équipes composées uniquement de femmes.

Et côté casino, ça se passe comment ?

Contrairement à l’e-sport, on compte plus des femmes qui jouent aux jeux de casino en ligne, soit près de 60 %. Elles jouent tout particulièrement aux machines à sous en raison de leur environnement très diversifié, mais elles apprécient également les jeux de table comme le blackjack et la roulette. Enfin, le bingo et le poker ont également leur faveur.

Post Comment